Février

Les conférences « Mots de société »

Un thème, un auteur, un public, et une multitude de questions… Voici tous les éléments principaux nécessaires à une bonne conférence.

Ce type de conférences est par ailleurs organisé 4 fois par an par les étudiants en deuxième année d’Information-Communication, option MLP (Métiers du Livre et du Patrimoine) Librairie. Retour sur une interview pleine de rebondissements.

Photographie d'une conférence « Mots de société »
© BG

Présentation du projet

La semaine dernière, deux étudiantes de la filière représentée, Ainhoa Michelena et Bérénice Guidat, sont venues nous expliquer le principe et le fonctionnement de ces fameuses conférences. Celles-ci sont organisées depuis 2002, ce qui n’est pas tout neuf !

Vous pensiez que ce projet était un projet tutoré ? Nous aussi. Mais ce n’en est pas un. En effet, les étudiantes nous ont confié que ce projet était en fait un module. La note du module, c’est l’organisation d’une conférence pour le grand public, à l’IUT Nancy-Charlemagne même. Plutôt sympa, non ?

Le but de ce projet est simple. Comme les étudiants l’expliquent si bien sur leur plaquette :

« Ces conférences ont été imaginées comme moment d’échange et de discussions autour d’une question de société liée à l’actualité ».

 

Organisation du projet

Tout commence au début de l’année, avec la création de 4 groupes de travail dans la promotion, chacun composé d’environ 8 étudiants. Ces 4 groupes répartissent leurs conférences en 4 mois : une en novembre, une en décembre, une en janvier et une en février.

Ensuite, place au brainstorming : les étudiants doivent choisir un thème basé sur un ouvrage récent. C’est sur cet ouvrage qu’ils vont organiser la conférence et l’animer. Le choix de l’ouvrage est restreint car il doit avoir été publié récemment. De plus, le thème choisi doit être d’actualité et en rapport avec les sciences humaines.

A la suite de cela, il faut contacter l’auteur afin d’être sûr de sa présence lors de la conférence. Sans auteur, pas de débat, pas d’animation. Leur avantage ? Un de leur professeur encadrant, M. HUGUENOT, libraire, ayant de nombreux contacts.

« Beaucoup, beaucoup de contacts », nous confient les étudiantes.

 

Les responsabilités et rôles

Le projet doit être organisé de A à Z par les étudiants. En effet, après avoir choisi l’auteur et le thème, ils doivent chacun se définir des rôles au sein du groupe. Le but est de se répartir les tâches à effectuer.

Parce qu’il y a beaucoup de travail à fournir ! En effet, entre les supports de communication (flyers, plaquettes, affiches), les relations presse (communiqués et dossiers de presse), les réservations (amphithéâtre pour le jour J) et l’accueil de l’auteur (billets de train, réservation de l’hôtel, du restaurant Excelsior…), les responsabilités sont grandes pour que tout se passe bien.

Heureusement pour eux, tous les financements de ce projet sont pris en charge par l’IUT, étant donné que les conférences sont organisées dans le cadre d’un cours. Les étudiants ont donc un quota de 500 flyers, 50 affiches et 100 plaquettes d’impression à la reprographie. L’IUT finance également tous les frais engendrés pour l’auteur.

 

Les temps forts des conférences

En ce qui concerne l’organisation de la conférence, celle-ci est simple : elle est divisée en trois temps. Tout d’abord, l’auteur présente son livre et développe son argumentaire sur le thème traité. Ensuite, place aux questions. Celles-ci peuvent être posées par toutes les personnes présentes : étudiants, grand public, enseignants…

« Enfin, on a des habitués », nous affirment Ainhoa et Bérénice.

Enfin, la conférence s’achève sur une vente de livres avec dédicace de l’auteur. Cette vente est possible grâce à un partenariat avec L’Autre Rive.

Bien évidemment, les groupes d’étudiants ne sont pas seuls face à ce projet conséquent. En effet, comme tout cours à l’IUT Nancy-Charlemagne, ils sont encadrés et suivis de près par trois enseignants : Madame Gaëlle CRENN, Monsieur Olivier HUGUENOT et Monsieur Ruben ORJALES.

La dernière conférence de l’année 2017-2018

Cette année, comme toutes les années précédentes, ont déjà eu lieu trois de ces conférences. La quatrième et dernière est prévue pour ce mercredi, soit demain, entre 20H30 et 22H.

Le thème de la première conférence concernait la face cachée des abattoirs :

La deuxième était basée sur les odeurs et le parfum :

La troisième avait pour thème le changement climatique :

Enfin, la quatrième portera sur la romance érotique :

La dernière conférence est organisée par le dernier groupe d’étudiants, composé de Hellen Chachay, Emelyne Didier, Hélène Dumas, Mathilde Grevin, Ainhoa Michelena, Anne Morrère, Cassandra Muller-Heyob et Clément Thomas.

Elle aura pour sujet la romance érotique.  Elle sera cependant un peu particulière puisque c’est une journaliste qui posera des questions à l’auteur, et non l’auteur qui présentera son œuvre comme cela se passe habituellement.

Le petit mot de la fin

Pour conclure sur ce sujet, les deux jeunes femmes ont souhaité nous dire que ce projet était une expérience assez sympathique. En effet, il permet de faire des rencontres avec des auteurs et de découvrir des personnalités qui peuvent nous en apprendre énormément sur leurs métiers et leurs œuvres.

De plus, par rapport à leur futur métier de libraire, c’est enrichissant car elles peuvent voir comment on organise une conférence, ce qui n’est pas une chose facile ! Elles ont donc beaucoup appris, comme le fait de travailler en groupe, et en ont tiré de bonnes leçons. Elles ont également apprécié la notion de partage avec le public.

Chers lecteurs, vous ne savez pas quoi faire demain soir ? Foncez voir la dernière conférence de l’année !

N’hésitez pas à les suivre sur Facebook (Mots de société) pour voir des photos de leurs autres conférences mais aussi pour assister aux prochaines !

Merci à Ainhoa Michelena et Bérénice Guidat d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Nous leur souhaitons un grand épanouissement dans leur futur métier !