Quand l’industrie se marie au cinéma

Et action !

Automobiles, constructions civiles … elles sont omniprésentes dans notre vie de tous les jours. Ceci dit, on ne s’interroge pas forcément sur qui est derrière cette industrie. Ce sera exactement ce dont le documentaire parlera, avec une partie traitant de la vie administrative et une autre de la vie des employés.

La réalisation d’un documentaire sur le domaine industriel, c’est la mission qui fut confiée à Sami Chouiyakh, étudiant en deuxième année de DUT MMI. Passionné par l’audiovisuel et par la construction des machines, il a voulu travailler sur ce projet pour découvrir les différentes étapes de la production audiovisuelle. Ce documentaire a pour but de mettre en lumière l’aspect industriel et la vie des cadres et des employés dans leur travail à l’usine. Elle commence par la création scénaristique, le tournage par caméra et bien d’autres phases comme l’utilisation du logiciel de montage Final Cut Pro X.

Sami est actuellement à la recherche d’une entreprise ou d’une usine acceptant de participer au documentaire et espère pouvoir entreprendre son projet au plus vite. Il connaît déjà le processus qui l’attend dès qu’il aura trouvé un partenaire pour tourner son film. Il devra réaliser un cahier des charges pour respecter les délais de chaque phase : le découpage technique, l’élaboration d’un scénario… Il est nécessaire de rester actif tout au long du tournage.

Le tournage lui prendra environ un mois et demi, de quoi produire un rendu final suffisamment professionnel. Ce documentaire sera évalué l’année prochaine par des professeurs de l’IUT Nancy-Charlemagne. Le film sera ensuite proposé au festival du film industriel de Thionville. Le jury, composé de professionnels de l’industrie, procèdera à une sélection des participants en se basant sur une grille de notation précise. Ce festival, de dimension internationale a pour but de mettre en valeur, auprès des jeunes, les métiers de l’industrie, par la projection de films. C’est un véritable tremplin pour les participants. Projet à suivre l’année prochaine…

Et coupé !